Metaux

Précieux

Depuis la nuit des temps et aux quatre coins du monde, les métaux précieux ont fait rêver un grand nombre de femmes et d’hommes. Caractérisés par leur éclat, leur beauté mais avant tout par leur rareté, signe de leur valeur exceptionnelle, les métaux précieux ont servi à la confection des plus beaux objets. Des bijoux bien sûr, mais également une myriade d’accessoires du quotidien, tels que des coffres, des assiettes ou d’autres types de contenants.

 

Les plus grands monarques et dirigeants de l’histoire, depuis les premiers hommes à l’époque du Paléolithique jusqu’aux souverains de l’époque victorienne, arboraient bijoux et pierres précieuses sur leurs vêtements. Aujourd’hui, les métaux précieux se sont démocratisés et nombreux sont ceux qui peuvent se prévaloir d’en posséder, sous une forme ou une autre.

 

En effet, si certains métaux ont gagné en accessibilité, tel que l’argent notamment, d’autres demeurent d’une rareté presque inaccessible pour le commun des mortels. D’où viennent les métaux précieux ? Quelle est leur utilisation de nos jours et au cours de l’histoire ? Et enfin, quelles sont les caractéri tiques des plus beaux métaux précieux que l’on arbore aujourd’hui ? En se penchant de plus près sur la richesse de l’histoire qui entoure ces métaux, l’on prend un peu plus conscience de leur valeur exceptionnelle.

Des textes bouddhistes font référence à cette pierre sous le terme de « vajra » révélant tout le symbolisme de la pierre. Le diamant n’arriva réellement en Occident que durant la Renaissance avec le développement des échanges commerciaux vers l’Asie.

C’est François Ier qui constitua les joyaux de la Couronne, appelés aussi « les diamants de la Couronne » en faisant importer plusieurs diamants d’Inde tels que le Régent. D’autres pierres y furent ajoutées par la suite, comme le Sancy et le diamant bleu de la Couronne.

Les gisements en Inde s’épuisant, la production se tourna vers d’autres pays, au Brésil et en Afrique du Sud notamment. Ce n’est qu’en 1797 que Smithson Tennant découvre  que le diamant est composé de carbone pur, une voie ouverte vers la production de synthèse de diamants qui démarra au milieu du XXe siècle.

L'Originie

des 

Metaux

PRECIEUX

C’est en 2011 que des scientifiques ont révélé l’origine plus que probable des métaux précieux. Certains de ces derniers seraient arrivés sur terre portés par des corps extraterrestres. Des scientifiques de l’Université de Bristol ont en effet révélé via une étude poussée et relayée dans la revue « Nature » que l’or, l’iridium ou encore certains métaux du groupe platine auraient atteint la surface terrestre après un bombardement de météorites.

 

L’on parle d’une époque lointaine et la planète Terre n’en était qu’à ses balbutiements. Ces différents métaux se sont alors progressivement enfoncés jusqu’au coeur de la planète, à près de 3.000 kilomètres sous sa surface. Ces métaux « sidérophiles », caractérisés par une forte affinité avec le fer, ont en effet suivi ce dernier alors qu’il plongeait vers le noyau terrestre en état de fusion. Il n’a fallu que peu de temps pour que les premiers hommes
ramènent à la surface ces sublimes jaillissements venus des confins de l’univers.

L’utilisation 

Des métaux 

précieux

a travers les ages

Les métaux précieux, s’ils sont caractérisés par leur rareté, ont toujours eu une valeur très culturelle. En effet, en fonction des périodes, des régions et bien entendu de leur disponibilité, ces métaux ont été sujets à des affections et des popularités variées et changeantes.

Ainsi, si le platine est aujourd’hui estimé comme l’un des métaux les plus précieux du monde, il était utilisé au XIXe siècle pour imiter l’argent… L’un des métaux les plus abordables de nos jours ! Si l’on remonte jusqu’à la Grèce de l’Antiquité, le bronze de Corinthe était considéré comme plus précieux que l’argent et l’or.

 

Les pierres précieuses ont été appréciées de tous temps, notamment dans l’Empire ottoman. Celles-ci servaient à orner divers objets du quotidien tels que des plateaux ou des théières, utilisés par les califes et autres grands hommes de l’époque.

 

De nos jours, la valeur des métaux précieux évolue sans cesse et il est possible de suivre ces variations de manière précise grâce à des sites dédiés. Malgré cela, certains métaux conservent une valeur assez stable et depuis bien longtemps maintenant, ce sont les différentes formes de platine ainsi que l’or qui règnent en maîtres sur le marché des métaux précieux. La valeur du métal dépend de sa rareté : plus ce dernier est rare et plus son prix grimpera.

L’utilisation 

Les métaux 

Précieux

a travers les ages

De nos jours, les métaux précieux ne sont que très rarement utilisés purs. En effet, pour une meilleure solidité, il est nécessaire que l’or, l’argent ou le platine soient combinés avec d’autres métaux plus communs. Sans cela, les métaux précieux manqueraient de rigidité, ce qui les rendrait sensibles au temps qui passe et les exposerait à des risques de difformité.

 

En alliant l’or, l’argent et le platine au fer, au cuivre ou encore au nickel,

on assure aux métaux une véritable durabilité qui ne fait que mettre leur valeur en exergue. Les unités utilisées pour qualifier la valeur des bijoux donnent d’ailleurs des indications quant au pourcentage que représente le métal précieux dans l’alliage final. Ainsi, si un bijou en or est présenté avec un titre de 375/1000, cela signifie qu’il contient 37,5 % d’or pour 62,5 % de métaux moins nobles.

 

Le carat, ancienne unité de mesure qui demeure encore aujourd’hui chez certains bijoutiers, correspond à 1/24 de la masse totale, ce qui signifie qu’un bijou en or 24 carats est en or pur. Les bijoux en or 18 carats sont les plus communs : ils correspondent donc à un alliage constitué à 75 % d’or, soit 750/1000.

 

Aujourd’hui, il est obligatoire de renseigner sur la nature du métal précieux utilisé dans l’alliage ainsi que son titre en millièmes. Les alliages sont également particulièrement plébiscités pour proposer toujours plus de bijoux uniques et originaux. Ainsi, certains mélanges de métaux spécifiques donnent des résultats particulièrement singuliers et esthétiques. Si l’or est allié à de l’aluminium, on obtiendra par exemple de l’or violet. L’or bleu, quant à lui, s’obtient grâce à un alliage d’or et de fer et un traitement spécifique en surface pour lui donner cette teinte si particulière. Quelles sont alors les caractéristiques spécifiques des métaux les plus réputés ? L’on présentera successivement l’argent, l’or et le platine. 

L’argent fait partie de ces métaux précieux dont l’usage est le plus courant de nos jours. Dans la fabrication des bijoux bien sûr, mais également dans la confection de nombreux objets du quotidien ainsi que dans de nombreuses formes d’artisanat dans le monde.

Son usage va d’ailleurs bien au-delà de la conception traditionnelle que l’on se fait des métaux précieux. En effet, l’argent sert aujourd’hui dans la fabrication d’appareils tels que des caméras. Découvert à l’aurore de l’humanité, ce métal servait déjà à fabriquer la monnaie dans la Grèce antique. Ses caractéristiques réfléchissantes, qui s’expliquent en raison de sa forte sensibilité à la lumière, en faisaient un métal de choix pour fabriquer des miroirs. Provenant principalement du Mexique, l’argent doit être allié à d’autres métaux, typiquement l’étain ou le cuivre, afin d’éviter certains désagréments tels qu’un noircissement rapide. En bijouterie, on trouve sans difficulté des bagues, des colliers ou des bracelets qui
atteignent les 925 ‰ d’argent.

L'argent :

Un metal 

Accessible

L’OR :

Symbole

Universel etAncestral

De Préciosité

L’argent fait partie de ces métaux précieux dont l’usage est le plus courant de nos jours. Dans la fabrication des bijoux bien sûr, mais également dans la confection de nombreux objets du quotidien ainsi que dans de nombreuses formes d’artisanat dans le monde.

Son usage va d’ailleurs bien au-delà de la conception traditionnelle que l’on se fait des métaux précieux. En effet, l’argent sert aujourd’hui dans la fabrication d’appareils tels que des caméras. Découvert à l’aurore de l’humanité, ce métal servait déjà à fabriquer la monnaie dans la Grèce antique. Ses caractéristiques réfléchissantes, qui s’expliquent en raison de sa forte sensibilité à la lumière, en faisaient un métal de choix pour fabriquer des miroirs. Provenant principalement du Mexique, l’argent doit être allié à d’autres métaux, typiquement l’étain ou le cuivre, afin d’éviter certains désagréments tels qu’un noircissement rapide. En bijouterie, on trouve sans difficulté des bagues, des colliers ou des bracelets qui
atteignent les 925 ‰ d’argent.

LE PLATINE

le métal qui a détrôné

L’OR

Au début de son exploitation, le platine impressionnait peu. Utilisé dès les temps ancestraux par les plus grandes civilisations des Amériques, ce métal caractérisé par son importante densité et son inertie chimique a rejoint l’Europe après la découverte du Pérou par les Espagnols.

C’est en effet lors de la première moitié du XVIIIe siècle que ce métal précieux commence à se faire connaître sur le vieux continent. Son nom signifie «  petit argent  », car il était initialement considéré comme une impureté du métal blanc, jadis emblème ultime de préciosité. Métal solide, résistant et offrant un potentiel de pureté plus important que l’or (on peut se procurer des bijoux contenant jusqu’à 950 ‰ de platine !), le métal gris-blanc règne aujourd’hui sur tous les autres métaux.

 

En effet, il peut coûter jusqu’à deux fois plus cher que l’or et constitue une valeur sûre pour les investisseurs. Ceci s’explique en raison de la rareté singulière du platine pour lequel aucune réserve mondiale n’existe, mettant un frein à la possibilité de tout approvisionnement sécurisé et durable.